Noloops et 7ième sens

Dans leur ouvrage intitulé "Le fil de la vie" (Editions Odile Jacob - avril 2016),  ses co-auteurs Jean Louis Dessalles, Cedric Caucherel et Pierre-Henri Gouyon écrivent en page 213 - 214 - 215, je cite :

p. 213 "Notre capacité à voir centaines structures du vivant est suffisamment avancée pour nous permettre d'intervenir dans son renouvellement (auto-poièse) et de le bouleverser."

p.214 "Peut-être pour le meilleur et probablement pour le pire, nous apprenons à écrire dans le vivant"

p. 215 "Il deviendra difficile de distinguer sur la toile les informations réelles, des informations factices"



Après avoir lu le bouquin et plus particulièrement ces quelques lignes, je l'ai refermé en ruminant des pensées sombres. Bien sûr, tout cela résonait avec des réflexions, des constats et des intuitions, mais rien n'était encore assez précis pour y mettre des mots et pour construire un savoir transmissible.

Et puis j'ai découvert quelque chose qui a subitement pris sens, à la lumière de ce "fil de la vie" : alors que je regardais le clip vidéo de la ballerine Polina Semionova https://www.youtube.com/watch?v=UaO7bS5Ky6M (dont  je connaissais déjà une version Dubstep  https://www.youtube.com/watch?v=GA8XzZTETPE ),





 je me suis rendu compte qu'il existait un nombre important de remix. Pour y voir plus clair, j'ai commencé par en dresser une liste non exhaustive telle que ci dessous :

https://www.youtube.com/watch?v=21SA6TjDnyM
https://www.youtube.com/watch?v=CAQRhadr8fY
https://www.youtube.com/watch?v=GA8XzZTETPE
https://www.youtube.com/watch?v=NF-LytacJL8
https://www.youtube.com/watch?v=a3xd1SzCGc8
https://www.youtube.com/watch?v=j87Ik54qsT8
https://www.youtube.com/watch?v=RbmF2y29tAQ
https://www.youtube.com/watch?v=9w_V6SH9ERo
https://www.youtube.com/watch?v=M8EF7IVLdFQ
https://www.youtube.com/watch?v=d_OWHoMbQpY
https://www.youtube.com/watch?v=YwxDCfCJ04s
https://www.youtube.com/watch?v=z-DhB3BJX8E
https://www.youtube.com/watch?v=uBklmbqLVy4
https://www.youtube.com/watch?v=DJKQQtGpdtE



Je me suis ensuite fait la réflexion qu'au point où on en était, il manquait à la série de remix, une version associée à une chanson de Johnny Hallyday...#humournoir :)

Puis je me suis dit qu'en dehors de toute considération pour les droits des auteurs et interprètes, le corps de cette danseuse servait des formes de réécritures et d'expressions artistiques et/ou politiques pas forcément des plus pertinentes, voir contradictoires, par rapport à la version d'origine : la version "Nothing"  https://www.youtube.com/watch?v=NF-LytacJL8 semble en effet très éloignée de l'intention artistique initiale "Der siebter Sinn" (7ième : sens du pronostic - et/ou - 7ième sens contre pronostic...) et de son interprétation. (Clip officiel Herbert Grönemeyer -Official Music Video - https://www.youtube.com/watch?v=V878vRQhMNs )

En  prenant appui sur la distinction proposée par les auteurs du Fil de la vie, on pourrait qualifier les remix (dont Nothing) de factices : leur couplage auteur/intention/contenus présente un décalage par rapport à celui du contenu initial dit "réel". ==> Dans la version Nothing, le rythme de la danse a été ralenti, les paroles supprimées et les images décolorées, coupées puis sélectionnées pour coller à la nouvelle bande son qui n'a plus rien de commun avec la musique initiale. Dans ces conditions, il est probable que Polina Semionova ait bien du mal à se reconnaître dans cette réécriture factice et nihiliste.

Si, comme le sous-entendent ces auteurs et le laisse penser la série de vidéos évoquée plus haut, le nombre de contenus factices devient prépondérant par rapport aux contenus réels, chacun de nous devrait rester capables d'accéder facilement à la version initiale des contenus qu'il partage en ligne afin de  pouvoir, sur cette base, relancer des processus auto-poiétiques qu'il reconnait comme légitimes et viables.

Cela permettrait en effet, quelles que soient les circonstances, de nous resituer parmi les gens, les choses, les contextes et d'inscrire chacun de nous (en tant qu'auteur/interprète/sujet de notre propre vie) dans des dynamiques telles que celles données à oeuvrer, à voir et comprendre via le dispositif artistique proposé par Olivier Auber  (Générateur Poiétique - Loci:loci http://poietic-generator.net/?p=787 ) : Il s'agit ici d'apprendre, tel un 7ième sens, à développer nos compétences anoptiques, d'apprendre à  nous déprendre des noloops factices, issues de détournements vectoriels, d'apprendre à faire acte d'individuation.
Les noloops ne sont en effet rien d'autre que des inputs attentionnels massifs, injectés algorithmiquement hors couplage énactif (triche vectorielle), fabriqués et calculés de façon à ressembler à des composants du "modèle poïétique" (plus précisément à des composants de sa clôture opérationnelle) et conçus, en réalité, pour induire des effets organisationnels programmés et attendus (perturbations, modifications, destruction...rien...etc) https://florencemeichel.blogspot.co.uk/2014/04/mathematiques-appliquees-et.html. Elles sont perçues comme illégitimes.



Pour éviter le pire https://medium.com/@olivierauber/refonder-la-l%C3%A9gitimit%C3%A9-25d6443e4a1b (EN), il nous faudrait donc créer un environnement de couplage informationnel qui permette de retrouver les fondements de notre clôture opérationnelle telle que l'avait défini Francisco Varela : Dans Autonomie et Connaissance (Editions du Seuil - janvier 1989) en page 87, il écrivait, je cite "La clôture opérationnelle est une proche parent du Feedback mais elle en est distincte dans la mesure où le feedback suppose et implique une référence externe : cette extériorité est tout à fait absente de la clôture opérationnelle (...) Tout système autonome est opérationnellement clos (...) l'autonomie et ses conséquences ne peuvent être restreintes aux systèmes vivants biologiques, mais peuvent englober tout aussi bien les systèmes humains et sociaux."

Francisco Varela avait identifié les égarements potentiels auxquelles nous sommes confrontés, par le biais des noloops notamment et de leurs systèmes de calculs. Dans l'ouvrage collectif intitulé "la complexité, vertiges et promesses" (Editions Le Pommier - avril 2006) il évoquait les dérives et les contresens de l'approche biologique appliquée au modèle social pendant la période nazie et ses appréhensions à les voir resurgir.

C'est à ce titre que nous portons la responsabilité de ne pas sombrer dans ce type de de dysfonctionnements et d'adopter des démarches qui relèvent de l'éthique.
Nos cerveaux savent détecter les noloops au fur et à mesure de leur injection. Développer notre 7ième sens anoptique permettrait néanmoins de retrouver plus facilement nos repères de clôture opérationnelle. A l'ère du numérique, ce 7ième sens pourrait ainsi faire oeuvre de système immunitaire cognitif sur le plan individuel et collectif.
Certains amis de Francisco Varela comme Humberto MaturanaMiguel Banassayag ou Olivier Auber travaillent sur cette dimension éthique depuis longtemps.


A lire en parallèle :

-  Problématique test labo "Citation ajoutée à de l'ADN cellulaire"  :

Des chercheurs "ont synthétisé une molécule d'ADN (...) Au passage ils y ont adjoint des informations superflues pour la bactérie, mais essentielles pour eux, comme leurs noms et prénoms, ainsi que quelques citations, notamment une citation (qui mériterait discussion) du physicien Richard Feynman" :" What i can not build, I can not understand" p.19 du livre "le Fil de la vie) - L'aléa environnemental en génétique http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2008/12/lala-environnemental-en-gntique.html

- Problématique expérientielle "Citations défaillantes et systèmes informationnels" avec à terme leur désastreuse incompréhension (cad l'impossibilité de se situer) :
Extrait de la dernière discussion à laquelle j'ai participé sur Apprendre2.0

Je précise qu'il ne s'agit de ne faire le procès de personne, mais de montrer concrètement comment toutes ces noloops finissent par créer un contexte de décalages propices aux tensions relationnelles, en lieu en place de collaboration/coopération :( ... Développer son 7ième sens prend ici tout son sens.

- Problématique anoptique "Citations et repérages/ "Re-mise" en perspective" :

Nota Bene
Des années après sa création (la chanson date de l'album Mensch 2002) il semblerait que "der siebter Sinn" (Demo- Letzer #tag)  en version originale continue de ravir les gens :) ... tel un fil de vie.
https://www.youtube.com/watch?v=PZIl7qibZFU


Remerciements à Jean-Louis Dessalles et ses co-auteurs pour les éclairages du "Fil de la vie" ainsi qu'à Olivier Auber pour ses relectures précises et ses questions constructives.


MAJ du 20 juin 2016 
Ce billet (et d'autres encore) a été copié par le blogue beritasatu.tk, le .tk correspondant à un hébergement dans les îles Tokelau.
Vous remarquerez que le dessin de Darwin y a été rajouté. Si je l'avais inclus dans le billet original, j'aurais mentionné les références associées à la photographie, comme j'ai pu le faire ici (I think).



MAJ du 18 novembre 2016

Le site beritasatu.tk est à présent identifié comme site trompeur


Je précise par ailleurs avoir supprimé de ce billet, la petite vidéo "Subjectivity/Objectivity- The Dance" où Francisco Varela intervenait (workshop Ojai Foundation) car plus disponible sur Youtube en raison de problèmes de droits d'auteur, semble-t-il ? 



Commentaires